2016
FR
concours

Comment changer l’affectation d’un bâtiment rural en conservant ses qualités architecturales et le témoignage de sa fonction passée? Distribution traversante, toiture fédératrice, volumes généreux: sont les lignes directrices du projet.

Le système distributif de la grange et de l’habitation sont caractérisés par la possibilité de traverser transversalement le bâtiment. Le projet propose de conserver cette distribution qui se prête parfaitement à sa nouvelle affectation publique.

Une toiture à deux pans recouvre indistinctement les différents corps du bâtiment, lui donnant ainsi une image unitaire et cohérente. Elle s’adapte dans le temps à l’évolution des volumes qu’elle abrite. Respectant ce principe, la toiture recouvre le nouveau corps de bâtiment, qui s’insère dans la même implantation que l’annexe qu’il remplace. Cette nouvelle aile accueille trois logements familiaux qui enrichissent l’intergénérationalié du site et améliorent la viabilité économique du projet. D’autre part, la symétrie qu’elle produit renforce le caractère public du bâtiment. L’habitation existante accueille quant à elle des appartements orientation. Un espace communautaire au rez-de chaussée offre un seuil plus public vis à vis de la rue.

La générosité du volume de la grange est une qualité essentielle de la ferme de Châbles. Il importe donc de ne pas procéder à un remplissage abstrait, mais d’évoquer l’esprit du lieu dans son programme initial. Le projet propose de conserver la travée espace tempéré est baigné par la lumière qui traverse les tuiles en verre de la couverture. Les locaux chauffés sont disposés dans les deux travées latérales dont les façades s’ouvrent largement sur le grand espace central. Ces façades intérieures sont traitées par un remplissage en briques laissant la charpente existante de la grange lisible.Ce dispositif capable d’apporter de la lumière au coeur du bâtiment permet de conserver la maçonnerie existante de la ferme en l’état.

Le site est actuellement caractérisé par une série de ruptures suivant l’axe Nord-Sud (route, talus, murs, clôture). Le projet propose de réaménager cet axe fondamental au coeur du village en renforçant la relation entre l’école et la ferme communale. La topographie est étagée pour offrir un parc en terrasses. Chacune propose une atmosphère différente: large pelouse pour des jeux de ballons, prairie plantée plus intime. Une promenade accessible à tous permet de rejoindre ces étages, tandis que des seuils en pierre de la Molière offrent un terrain de jeu ou d’assise aisément franchissable. Ces blocs extraits de la carrière voisine s’organisent en gradins, et permettent de se rassembler à l’occasion d’une fête de village ou d’un simple barbecue. Le parc se déploie comme un espace public intergénérationnel, tant par sa forme que ses usages.